Un responsable du GSPC tué par la sécurité algérienne

Un islamiste armé a été tué, mercredi 3 septembre dernier, par les forces de sécurité algériennes près de Tadmait, à 20 km à l’ouest de Tizi-Ouzou (à l’est d’Alger), a rapporté mercredi les medias algériens citant des sources sécuritaires. Il serait le conseiller militaire du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) pour la “zone 2” qui s’étale de l’extrême est de la wilaya (département) de Tizi-Ouzou jusqu’aux portes d’Alger à l’ouest, et à une partie de la wilaya de Bouira au sud, selon les mêmes sources. L’islamiste armé était filé par les services de sécurités depuis quelques heures, avant que l’assaut ne soit donné à la sortie de la localité de Tadmait. Une arme de type de Kalachnikov a été récupérée sur le corps l’islamiste ainsi que de “précieux documents”, de l’argent liquide et un mobile, toujours selon les mêmes sources.