L’aviation israélienne attaque le sud de Gaza

La bande de Gaza a subi un raid aérien de l’aviation israélienne contre les tunnels dans la nuit de lundi à mardi, a-t-on appris mardi 25 août des responsables des services de sécurité palestiniens. Le raid s’est déroulé près de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. Trois Palestiniens ont été tués et neuf autres blessés.

Les tunnels visés se sont effondrés alors que des Palestiniens étaient en train de creuser, selon les sources médicales palestiniennes.

Deux des tunnels étaient en cours de déblaiement mardi matin pour tenter de sauver des disparus.

Réplique à chaque tir de roquette

Cette attaque aérienne, la première depuis le 10 août, a visé des tunnels de contrebande reliant la bande de Gaza à l’Egypte. Une source militaire israélienne a confirmé l’opération, précisant qu’elle a été déclenchée après un tir de mortier en direction d’Israël ayant blessé un soldat.

Les tunnels servent au trafic d’armes, de carburants et de marchandises, depuis l’Egypte vers la bande de Gaza, soumise à un blocus israélien depuis la prise de pouvoir dans le territoire par le mouvement islamiste palestinien Hamas en juin 2007. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a prévenu ces dernières semaines à plusieurs reprises que l’armée israélienne “répliquera à chaque tir de roquette ou d’obus de mortier” à partir de la bande de Gaza.

Territoire dévasté

Lundi, un Palestinien a été tué et un autre blessé par des tirs israéliens dans le nord de la bande de Gaza, à proximité de la frontière avec Israël, selon une source médicale palestinienne.

Après cet incident, l’armée a indiqué que trois obus de mortiers avaient été tirés en direction d’Israël, dont l’un a blessé légèrement un soldat.

En réponse aux roquettes tirées depuis ce territoire, l’armée israélienne avait lancé entre le 27 décembre et le 18 janvier derniers, une offensive contre le mouvement islamiste, ayant officiellement pour objectif de faire cesser ces tirs.

Cette opération a fait plus de 1.400 morts palestiniens en majorité des civils et 5.000 blessés palestiniens et dévasté de larges parties de ce territoire surpeuplé.

Selon l’armée israélienne, plus de 200 roquettes et obus de mortier ont été tirés depuis Gaza vers Israël depuis la fin de l’offensive israélienne contre le Hamas.